PERL 2014 : huit entreprises en lice pour décrocher le prix

10.04.2014 13:20

Le Prix Entreprendre Région Lausanne (PERL) dévoilera ses lauréats le 7 mai prochain. En attendant, huit projets ont été nominés pour cette palme de la créativité entrepreneuriale. Les entreprises sélectionnées illustrent à merveille la diversité et l’innovation de l’économie régionale.

La 12e édition de PERL a attiré un grand nombre de candidatures de qualité, avec 39 dossiers déposés. Le jury du Prix, emmené par son Président, le Syndic de Lausanne Daniel Brélaz, a procédé à plusieurs tours de sélection, aboutissant à la nomination de 8 projets. Ces derniers sont en lice pour les 5 récompenses possibles, à savoir le 1er, 2e et 3e Prix PERL et les deux récompenses spéciales, le Prix « Coup de coeur du Jury » et le Prix « Micro-entreprise ». Géré par Lausanne Région, association des communes de la région lausannoise, PERL est soutenu par de nombreux partenaires, les partenaires principaux de cette édition étant la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) et la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI).

Les sociétés primées se partageront un total 100'000 francs, ainsi que des récompenses remises par les partenaires du Prix. Cette année un accent particulier sera mis sur le renforcement de la visibilité des lauréats et des nominés, un élément crucial pour le développement futur des projets. En plus des articles publiés par 24 Heures, une nouvelle collaboration établie avec La Télé permettra de produire et de diffuser des films consacrés à chaque projet, tout en présentant l’ensemble des nominés à l’occasion de l’émission marquant la cérémonie 2014. Le public pourra découvrir les portraits des entreprises nominées en avant-première dès le 28 avril sur www.latele.ch.

Les nominés en bref

G-Therapeutics, société en constitution. Ce projet, actuellement établi à St-Sulpice, développe des technologies médicales visant à restaurer le contrôle volontaire de la locomotion chez des patients paralysés grâce à une approche multidisciplinaire combinant la robotique, l’électronique et la pharmaceutique. G-Therapeutics est une spin-off du laboratoire du Pr. Courtine (EPFL) dont l’équipe a restauré un contrôle volontaire de la locomotion chez des animaux paraplégiques avec un taux de succès de 100%. Afin de transférer ces découvertes en une intervention réalisable pour les humains, G-Therapeutics développe une neuro-prothèse implantable ainsi qu’un programme de réhabilitation assisté par des robots pour les patients atteints de lésions de la moelle épinière.

Helvetiq (RedCut Sàrl). Cette start-up lausannoise développe et commercialise des jeux et des livres éducatifs innovants, au format physique et digital. Son créneau : celui des jeux ludiques, favorisant l’apprentissage, partant du constat qu’autant les enfants que les adultes accèdent plus facilement au savoir en s’amusant. Largement connue pour son jeu sur la Suisse, vendu à plus de 28'000 exemplaires et téléchargé plus de 80'000 fois, la société a également développé des jeux tels Belgotron et NYC IQ.

Hidacs, société en constitution. Etablie à Ecublens, ce projet se profile dans l’industrialisation et la commercialisation de systèmes innovants de diffusion sonore sous la dénomination « SoundDot ». Il s’agit de haut-parleurs audio de haute qualité, qu’on peut qualifier de « douche sonore », conçus pour la diffusion sonore localisée. Le système se fixe comme un lustre et diffuse du son qui ne peut être entendu confortablement que dans un espace de quelques mètres carrés, devenant peu à peu inaudible au-delà. Cette technologie novatrice s’adresse principalement à trois marchés : les musées, les exposants de salons commerciaux et le secteur de l’hôtellerie et de la restauration de luxe.

Lunaphore S.A. Start-up basée à Ecublens, Lunaphore opère dans le domaine des dispositifs médicaux, à l’interface entre les microsystèmes, les sciences de la vie et la technologie de l’information. La société développe une plateforme multidisciplinaire permettant d’analyser et classifier les sous-types de cancer d’une façon innovante, améliorant ainsi l’accès à la médecine personnalisée. La plateforme d’immunohistochimie de Lunaphore est automatisée et permet d’analyser et classifier les tumeurs en offrant nombre d’avantages : diminution drastique du temps d’analyse et de la consommation de réactifs, extraction de 10 fois plus de biomarqueurs de chaque échantillon et diagnostics beaucoup plus précis.

SoftWing Sàrl. Cette société technologique lausannoise offre un éventail inédit d’améliorations, en termes de performance et de facilité d’utilisation pour l’industrie nautique et le transport maritime. La société a développé une solution brevetée qui permet de pallier aux inconvénients majeurs des systèmes de propulsions des ailes rigides, en développant des ailes souples, hissables, arisables et affables en tout temps, y compris pendant la navigation. Cette solution apporte un potentiel d’amélioration inédit, en termes de performance, de simplicité d’utilisation et d’économies d’énergie dans le transport maritime.

Swiss Koo. La société lausannoise fabrique des pendules à coucous suisses à mouvements mécaniques. Son but : proposer une pendule de qualité qui se présente comme l’unique « coucou suisse romand », une alternative fraîche et libérée au seul autre fabricant suisse, établi à Brienz. Entièrement fabriquées en bois de bouleau et montées dans l’atelier lausannois, ces pendules sont peintes, assemblées et finies à la main, sans colle, ni clou, ni plastique et abritent des mouvements mécaniques traditionnels en métal se remontant avec des contrepoids. Arborant le label « Swiss Made », ces pendules innovantes par leur design s’inscrivent aussi dans une démarche visant à intégrer des procédés de fabrication numériques à un objet traditionnel fait main.

TC Metrix Sàrl. Basée au Biopôle à Epalinges, la société fournit aux chercheurs et cliniciens à travers le monde des réactifs innovants uniques et de haute qualité pour quantifier, isoler et analyser les cellules lymphocytes T du système immunitaire. Ces réactifs permettent aux clients – entreprises, hôpitaux et cliniciens impliqués dans des traitements novateurs et des essais cliniques - de couvrir leurs besoins croissants en termes de surveillance, quantification et modulation de la réponse immunitaire en oncologie, maladies infectieuses, maladies auto-immunes, déficiences immunitaires, vaccins, permettant ainsi d’optimiser rapidement leurs protocoles.

why ! open computing SA. Implantée à Prilly, la société commercialise des ordinateurs durables préinstallés sous Ubuntu (GNU/Linux) et réalise la promotion des logiciels libres, ainsi que de la formation, du conseil et de la maintenance. why ! est active dans l’open hardware, un domaine voué à modifier profondément les rapports entre consommateurs et producteurs. L’entreprise commercialise des ordinateurs conçus pour durer, ce qui avantage économiquement le client, génère du travail localement (maintenance, réparations) et préserve les ressources de la planète.

Comments

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

Please login or
register to use the
bookmark feature

Principal

23.09.2016
Editorial

An IPO and CHF 50 million

Partners

Contributors