Une bonne année pour les formations du CTI Entrepreneurship

04.02.2016 16:10

Related tags

Le nombre de participants aux cours du CTI Entrepreneurship a cru au cours de la dernière année d’un pourcentage à deux chiffres. Un facteur clé du succès a été la coopération étroite avec les universités. Les cours débutent maintenant pour une nouvelle année avec le même concept.

Les cours CTI Entrepreneurship aident les fondateurs de startups technologiques à bâtir leurs jeunes entreprises. La formation est divisée en quatre modules, allant de manifestations de sensibilisation au séminaire sur le développement et la mise en œuvre de sa propre stratégie de croissance. L'offre est toujours plus convoitée: «Au cours de l’année 2015, le nombre de participants a augmenté de plus de 13% par rapport à l'année précédente », explique Hugo Zimmermann, chef du CTI Entrepreneurship. Au total, plus de 4200 participants ont pris part dans plus de 80 cours dans toute la Suisse. 

Ce n’est pas le seul développement positif. Dans le même temps plus de participants dotés d’un excellent potentiel entrepreneurial ont pris part aux cours. En Suisse romande les candidats pour le module 2, un cours semestriel donné le soir, ont pu être sélectionnés dans le cadre d’un bootcamp. Ceci a permis entre autres choses aux 250 participants romands du module 2 de créer 56 entreprises et de planifier le lancement de 134 autres dans un proche avenir.

Par ailleurs, les champs d'activités conçus pour les participants issus de startups a évolué dans la direction souhaitée. "La part des startup basées sur la science » a augmenté, a commenté Hugo Zimmermann. Last but not least, la part des participantes de sexe féminin a également augmenté. Il était d’un tiers pour les modules 3 et 4 l'année dernière.

Une raison importante de l'évolution positive vient du renforcement de la  coopération avec les universités, explique Hugo Zimmermann. Toutes les universités sont représentées dans les consortiums régionaux proposant les cours. En matière de marketing les avantages sont indéniables. «Envoyer simplement des mails aux élèves ne suffit plus aujourd’hui », explique Zimmermann. De ce fait, les professeurs fonctionnent comme des ambassadeurs du programme et des éclaireurs pour les idées d'affaires.

En raison du développement très positif, le cap est maintenu en 2016 et les éléments réussis seront lancés dans d'autres régions. Ainsi, un bootcamp sera organisé cette année à Zurich pour le module 2, un événement où les participants seront sélectionnés pour le cours du semestre à venir.

Les dates de tous les cours peuvent être consultés sur le site www.cti-entrepreneurship.ch. Hugo Zimmermann souligne que les quatre modules ne doivent pas nécessairement être suivis l’un après l’autre. Selon le niveau de connaissances du candidat et le développement de son propre projet de startup, il est possible de passer directement au module 3, par exemple.

Comments

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

Please login or
register to use the
bookmark feature

Related tags

Read more about

Principal

22.07.2016
Editorial

Markets make innovation

Partners

Contributors